Devenir indépendant complémentaire en 5 étapes !

Plus que tout, vous souhaitez devenir indépendant ? Mais vous êtes gagné par la peur de quitter votre emploi qui vous apporte une sécurité financière ? C’est bien normal quand on y pense. Particulièrement en raison de la crise actuelle qui nous bouleverse tous.
Et si vous minimisiez les risques ? Pensez à devenir indépendant complémentaire !

Dans cet article, vous découvrirez les 5 étapes obligatoires pour devenir indépendant complémentaire mais aussi des étapes dites « bonus », non-obligatoires mais tellement indispensables à la viabilité de votre projet !

Devenir indépendant complémentaire est le meilleur moyen pour bénéficier d’une rentrée d’argent supplémentaire. De plus, ce statut vous donne l’occasion d’explorer un domaine qui vous tient à cœur. Vous le savez, les premiers mois de la vie d’indépendant à titre principal sont très difficiles sur le plan financier. Ici, vous évitez ces tracas puisque vous conservez votre emploi !

Quelles sont les conditions pour devenir indépendant complémentaire ?

Vous vous en doutez, pour devenir indépendant complémentaire il faut répondre à plusieurs critères. Devenir indépendant complémentaire est possible selon votre statut. Dès lors, vous devez exercer une activité principale en tant que :

  • salarié
  • enseignant nommé ou non
  • intérimaire
  • fonctionnaire
  • chômeur
  • personne en interruption de carrière ou crédit-temps

Les étapes pour devenir indépendant complémentaire

Ces étapes pour devenir indépendant complémentaire représentent le minimum légal. Autrement dit, elles ne suffiront pas à devenir LE parfait gestionnaire d’entreprise que vous souhaitez devenir.

1.     Vérifier que tous les feux sont au vert

    • Répondre à toutes les conditions d’accès à la profession :
      – Avoir minimum 18 ans
      – Être juridiquement capable
      – Jouir pleinement de tous vos droits civils
      – Avoir une activité principale (minimum un mi-temps)
      – Ne pas choisir une profession incompatible
      – Prouver vos connaissances en gestion de base grâce à :
      * Un bachelier ou un master
      * Une expérience professionnelle
      * Une formation de longue durée
      * Une formation de courte durée + Jury central
      Avoir l’accord de votre patron !
    • Bénéficier de la nationalité belge ou ressortissant d’un état de l’Union européenne. Si ce n’est pas le cas, vous devez est en possession d’une carte professionnelle
    • Prouver vos connaissances professionnelles relatives au secteur activité choisi. Cette condition s’applique uniquement si vous vous dirigez vers l’une des 26 professions réglementées dont voici la liste

2.     Choisir la forme juridique de votre entreprise

Cette décision est essentielle ! En effet, de la forme choisie découleront diverses obligations. Pour vous aider à faire un choix, voici un article qui traite du sujet.

NB : La majorité des indépendants que nous accompagnons opte pour une entreprise individuelle (= personne physique).

3.     Ouvrir un compte bancaire professionnel

Le but ? Payer vos dépenses liées à votre activité. Mais aussi réceptionner les rentrées d’argent de vos futurs clients qui, on vous le souhaite, seront abondants ! 😊

Il est important de dissocier vos comptes professionnel et personnel. Pourquoi ?

  • En cas de contrôle, le fisc ne pourra pas analyser vos dépenses personnelles. Cela limite donc leur zone d’examen. Sauf bien sûr s’il y a suspicion de fraude.
  • Cette séparation vous permettra de simplifier votre gestion financière

4.     S’inscrire à la BCE et obtenir un numéro d’entreprise et un numéro de TVA

Pour ce faire, vous devez vous adresser à un guichet d’entreprises. Voici un article qui vous explique ce qu’est un guichet d’entreprises et comment choisir le vôtre.

Le numéro d’entreprise vous permettra de vous identifier auprès de vos clients, de vos fournisseurs et de l’Etat belge.

Le numéro de TVA, quant à lui, vous permet d’être référencé au niveau européen. Il aide aussi à récolter la taxe de la TVA.

5.     S’affilier à une caisse d’assurance sociale

C’est cet organisme qui perçoit vos cotisations sociales pour vous permettre de bénéficier d’une sécurité sociale. Et oui, les indépendants aussi ont droit à une couverture sociale !

Devenir indépendant : les étapes « bonus »

1.     Le Business Model Canvas

Il se peut que cette appellation vous soit inconnue. Mais vous allez vite comprendre qu’elle s’avère essentielle à la bonne organisation de votre entreprise.

Il s’agit d’une solution visuelle que nous apprécions tout particulièrement. Elle reprend les 9 grands points sur lesquels vous devez vous focaliser pour gérer au mieux votre entreprise. Les voici :

  • Définition de votre client-type
  • Connaissance de votre produit ou service spécifique au client-type
  • Définition de l’entretien de la relation client
  • Choisir le canal de vente de votre produit/service
  • Transformation de votre produit/service en revenus
  • Choix des activités prises en charge par vous-même
  • Définition de vos ressources à disposition
  • Définition de vos partenaires-clés
  • Estimation chiffrée des 8 points précédents

Vous éprouvez des difficultés à définir ces 9 points ? Independant.tv vous accompagne dans cette étape indispensable à la bonne organisation de votre entreprise ! Belle épine enlevée du pied, n’est-ce pas ?

2.     Le tableau de bord

Ce tableau vous aide à déterminer votre salaire net. En effet, le chiffre d’affaires ne correspond pas réellement aux revenus nets que vous récoltez tous les mois. Pour arriver à ce résultat, vous devez passer par différents calculs de comptabilité.

Vous n’êtes pas à l’aise avec les chiffres ? Nous avons pensé à cette possibilité. Dans le but de toujours rendre la vie de l’indépendant complémentaire plus facile, nous avons mis au point un calculateur hyper efficace ! Il permet de calculer la TVA, les cotisations sociales, les impôts et votre salaire net mensuel.

Adieu les mauvaises surprises et bonjour l’anticipation !

3.     Création et développement de votre clientèle

Vous avez à votre disposition divers canaux publicitaires. Certains sont gratuits (réseaux sociaux, e-mails, bouche-à-oreille, témoignages, …), d’autres sont payants (magasins, flyers, télévision, radio, …).

Il est essentiel de savoir où se trouvent vos clients pour opter pour les canaux de communication adéquats. Connaître cette information vous permettra d’éviter les pertes de temps et d’argent inutiles.

Vous souhaitez en savoir plus sur les bonnes pratiques à adopter pour démarrer votre activité d’indépendant complémentaire sur de bonnes bases ? Inscrivez-vous pour bénéficier de notre module gratuit qui inclut 5 jours de conseils en vidéo.

comment devenir indépendant complémentaire

 

Le milieu de l’esthétique vous intéresse ? Cependant, vous ne possédez pas l’accès à la profession ? Aucun problème. Dans cet article, vous découvrirez comment devenir esthéticienne en Belgique.

 

Une question restée sans réponse ? N’hésitez pas à nous le faire savoir en commentant cet article. Nous vous répondrons rapidement et de manière personnalisée !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

two + eighteen =